Partagez | 
 

 [Jeu] Brutal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


MessageSujet: [Jeu] Brutal   Dim 25 Déc 2011 - 19:22
Bonjour à tous,

Même si je suis nouveau membre de ce forum, je me permet de poster ceci car je joue depuis un petit bout de temps déjà à Slayer online. C'est ce jeu qui m'a donner envie de créer mon propre jeu alternatif en lign (c'est à dire jeu par navigateur, pas comme Slayer online)

J'en parle car je sais que ce type de jeu peu aussi vous intéresser. Voici le descriptif de mon jeu :

Brutal




Statut : Ouvert

Fiche Technique :
Durée d'un tour : 24 Heures
Nombre de joueurs : Ouverture du jeu (je le renseignerais plus tard)
Durée d'une partie : en continue
Matériel nécessaire : accès internet 56k minimum.
Modalité d'inscription : Mini questionnaire (5 questions) + acceptation par l’équipe de MJs.

Histoire :
Oranla, la « Terre Précieuse »
C’était ainsi qu’était surnommé le continent avant « l’absolution ».
C’était une terre dont chaque parcelle était défendue le plus farouchement possible par chacun des peuples. Elle suscitait convoitise, jalousie et envie. Une terre fertile pour les paysans et riche pour les mineurs, une terre dont chaque richesse était synonyme de querelles. Une richesse en particulier était très prisée par tous les habitants de ce continent, l’Aménia. Une pierre de couleur ocre aussi solide que l’acier trempé et aussi léger et lisse que l’ivoire. Elfes, Humains, Orc, nains, tous se sont déchirés des années durant pour obtenir les meilleures mines de cette matière. Mais ces années de guerres incessantes en quête de pouvoir ont mené tous ces peuples à leur propre perte. Les hommes partaient en guerre constamment et la jeune génération de guerrier n’avait pas le temps d’être formé qu’ils devaient déjà se battre pour des causes qu’ils ne comprenaient pas.
C’est ainsi qu’arriva le jour de « l’absolution ». Les dieux étaient témoins de l’anéantissement de leur propre monde, celui qu’ils avaient créé de leurs propres mains, ainsi que de l’éradication de leurs disciples qui se battaient soit disant « en leur nom ». Ils décidèrent donc de descendre eux même sur la « terre précieuse ». Il était impossible d’empêcher les peuples de se déchirer, mais il était encore possible de les sauver de leur propre fin et donc par la même occasion de la leur.
Hélas des dissidences apparurent entre les dieux quand à la façon d’agir une fois sur Oranla. Tyras, le dieu du mal et Korth, le dieu de la guerre étaient devenus surpuissants grâce aux nombreuses années de combat que s’étaient imposés les civilisations et leur séjour sur le continent fut destructeur. Un groupe de Dieux décidèrent de s’allier pour sauver les peuples. Ils regroupèrent une partie de ceux encore vivant sur une parcelle de territoire ou les richesses étaient épuisées. Quelques Elfes, Demi-Elfes, Nains et Humains furent les heureux élus du jour de « l’absolution ». Le but était de les préserver de Tyras et Korth mais aussi de l’envie suscitée par la conquête de l’Aménia. Ils unirent ainsi leurs pouvoirs et fendirent la terre en deux, détachant la parcelle du reste du continent et l’élevèrent dans les airs. Rassemblant leurs dernières forces, ils créèrent un champ magique autour d’Isondra, le nouveau continent, empêchant n’importe quel dieu de le fouler de ses pieds.
Aujourd’hui encore les dieux sont présents sur le continent d’Oranla, tentant d’assurer un équilibre sans jamais y parvenir. La plupart des peuples dits « pacifiques » ont été presque entièrement décimés, laissant éparses les restes de civilisations déchues, comme dans un rêve lointain.
Seuls les plus forts survivent sur une terre dont les lois sont dictées par les Dieux, une terre qui attend qu’un nouveau jour se lève, que la révolte gronde renversant les puissances existantes et, qu’enfin, les dieux eux même soient défiés.

Isondra, la « Terre Divine »
Ce nouveau continent abrite ainsi, par la volonté des dieux, le peuple des Elfes, des Nains, des Humains et des Demi-Elfes. Immédiatement ces peuples se sont regroupés entre eux et commencèrent à s’organiser. Les erreurs du passé n’allaient pas être commises une seconde fois. Le continent d’Isondra représentait un cinquentième d’Oranla et avait été dépossédée de toutes ses richesses minérales. Il n’y avait ni raison, ni place pour mener de grandes batailles sur un tel continent. Les quatre peuples construisirent leur citée et délimitèrent des frontières entre eux qu’ils ne devaient jamais franchir. Un fort fut construit au centre du minuscule continent, le Fort d’Amos. Ce lieu est l’unique endroit de tout le continent où peuvent se rencontrer les différentes races pour commercer ou se remémorer des histoires passées, qui, à leur bouche, sonnent comme des légendes.
Mais chacun sait, lorsqu’il baisse les yeux, que quelque part sous les nuages, une vraie Terre les attend, ou des frères se battent pour la survie de leur espèce. Les mentalités changent et les rêves de gloire et de conquête se répandent comme une trainée de poudre sur Isondra. Il est grand temps pour certains de reprendre ce qui leur appartient…





Brutal vient d'ouvrir ses portes permettant aux joueurs de s'inscrire et l'ensemble des inscriptions en attentes seront validées Lundi 26/12/2011 pour le lancement du jeu !
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Guilde(s) : Toutes
Profession dans So : Joueur
Personnage secondaire : 10
MessageSujet: Re: [Jeu] Brutal   Dim 1 Jan 2012 - 0:26
Ce serait bien que tu postes un peu et essaye de faire notre connaissance et nous flatter l'ego à moi et à Asymptote et après on fera de la pub pour ton jeu.
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Jeu] Brutal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Arme brutal
» Un réveil brutal [Event #1]
» "Combats pour la vie, ou meurt" [Cathane]
» Super grande bataille ( tous ceux qui peuvent chasser de tous Clan+ BLAIREAUX)
» Crash Test [pv Girofle Satoya - Hentaï Rough]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Blob Parleur :: Hors-Sujet :: Blabla-